Agrile du frêne

Projet sur l’agrile du frêne

2012

 

L’agrile du frêne est un insecte exotique envahissant qui s’attaque aux frênes. Récemment (2008) introduit au Québec, l’insecte ravageur est sous haute surveillance, car son potentiel destructeur est immense. À ce jour, les dommages causés par l’insecte dans les régions urbaines de l’Amérique du Nord, sont évalués à 12 milliards de dollars. Pour contrer l’agrile du frêne, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a mis en œuvre un système de surveillance. L’ACIA a alerté les municipalités où l’agrile a été observé soit Carignan, Montréal et Gatineau ainsi que les villes voisines, afin qu’elles mettent en œuvre les mesures nécessaires pour réduire les risques de propagation de l’insecte par le déplacement de matières infestées. En collaboration avec des associations forestières et horticoles, une campagne d’information a été réalisée auprès des arboriculteurs, des responsables d’espaces verts, des élagueurs, des propriétaires forestiers et des citoyens. L’ACIA a établi des zones réglementées et émis des avis d’interdiction de déplacement de bois, d’élagage et d’abatage aux propriétaires de sites ayant des frênes infestés ou localisés près (˂ 5 km) de sites infestés. Parmi les produits du bois susceptibles d’être vecteurs de l’agrile du frêne, le bois de chauffage représente le plus grand risque d’introduction de l’insecte dans de nouvelles régions (courtes et longues distances). Dans cette perspective, la mobilisation du public, tant des consommateurs que des producteurs et commerçants de bois de chauffage est essentielle et urgente afin de freiner la dissémination de l’insecte.

L’agrile du frêne constitue aujourd’hui une menace sérieuse pour l’économie et l’environnement des régions urbaines et forestières du Québec. La détection précoce de l’insecte ravageur et sa distribution encore retreinte laisse une marge de manœuvre d’intervention étroite et de courte durée pour endiguer l’envahisseur. Mais il faut faire vite !

Le projet du Conseil québécois sur les espèces exotiques envahissantes ’’Halte au transport du bois de chauffage, vecteur de l’agrile du frêne’’ vise à limiter la dissémination de l’agrile du frêne au Québec, afin de protéger cette ressource naturelle de grande valeur socio-économique, environnementale et culturelle.

Le projet a pour objectif de développer et mettre en œuvre une campagne éducative intensive destinée aux divers intervenants dont les producteurs et les commerçants de bois de chauffage, les consommateurs, les campeurs, les gestionnaires des établissements de plein air et des parcs, les municipalités, les élagueurs, les arboriculteurs, les pépiniéristes, les fabricants bois d’œuvre et de produits dérivés du frêne ainsi que les forestiers.

Le premier volet du projet, qui consiste à renforcer et multiplier les stratégies éducatives déjà déployées par l’ACIA et le MRNF, sera déployé dans les zones habitées et industrialisées, les parcs, les lieux de villégiature, les zones agricoles et forestières ainsi que toutes autres zones susceptibles d’être exposées à l’agrile du frêne. Le projet sera réalisé principalement dans les régions affectées et les régions périphériques, mais comportera la diffusion d’un message de prévention destiné à l’ensemble du Québec.

Le deuxième volet du projet concernant le marché du bois de chauffage se déroulera principalement dans les zones actuellement infestées par l’insecte ainsi que dans les zones périphériques. Ce territoire correspond à la grande région de Montréal, la Montérégie, la couronne nord de Montréal ainsi que Gatineau et sa région périphérique.

 

Hélène Godmaire, biologiste Ph.D.

 

Conseil québécois sur les espèces exotiques envahissantes/
La Société Provancher d’histoire naturelle du Canada
C.P. 85015
Mont-Saint-Hilaire
J3H 5W1

(450) 467-6921

cqeees@gmail.com

 

Documentation complémentaire (format PDF)

Communiqué de presse – Projet Agrile du frêne

Pierre Therrien, MR. L’agrile du frêne : Modèles pour les milieux forestiers

Jacques Audette, ACIA. État de l’infestation au Québec et législation

Pierre DesRochers, SCF. L’agrile du frêne : avancées scientifiques

Hélène Godmaire, CQEEE. Agrile du frêne : prévenir et s’y préparer

Hélène Godmaire, CQEEE. Agrile du frêne : prévenir et s’y préparer (Document 2)

Anthony Daniel, Ville de Montréal, Ralentir l’agrile du frêne : le pari de Montréal

Lucie Gagné, ACIA. L’agrile du frêne : biologie, signes et symptômes, détection, échantillonnage de branches

Les commentaires sont fermés