Lavage des embarcations

De nombreuses espèces aquatiques envahissantes menacent les cours d’eau québécois, telles que la moule zébrée, le myriophylle à épi, l’écrevisse à taches rouges, le cladocères épineux et de nombreuses autres. Le lavage des embarcations qui circulent d’un plan d’eau à l’autre est notre première ligne de défense pour freiner la propagation de ces envahisseurs. Malheureusement, à l’heure actuelle, seulement une minorité de lacs possèdent une station de lavage d’embarcation. C’est pourquoi le CQEEE fait campagne depuis plusieurs années afin de promouvoir l’installation de nouvelles stations de lavage et les bonnes pratiques de nautisme.

 

Prévention de la propagation de la moule zébrée en Estrie avec une station mobile de lavage d’embarcations
Projet 2019, Pêches et Océans Canada

Suite à la découverte de moules zébrées (Dreissena polymorpha) au lac Memphrémagog à l’été 2017, une inquiétude tangible d’un envahissement et d’une dissémination de l’espèce dans les lacs de l’Estrie s’est installée dans la population locale. Ce petit bivalve est déjà présent dans la rivière Richelieu, le lac Champlain, le lac des Deux Montagnes, la rivière des Outaouais côté ontarien, ainsi que dans les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent. Il est bien connu qu’elle est un envahisseur redoutable qui se multiplie rapidement. Elle perturbe les écosystèmes et cause des dommages aux infrastructures en s’accrochant aux bateaux, aux quais et aux prises d’eau.

Un des moyens les plus efficace de prévenir la propagation de cette espèce envahissante (… et de bien d’autres envahisseurs aquatiques par le fait même) est le nettoyage des embarcations avant leur entrée dans un plan d’eau. Dans cette perspective, le CQEEE s’est associé avec l’organisme de conservation Bleu Massawippi pour déployer une campagne de communication des bonnes pratiques de nautisme qui incluait entre autre la promotion du lavage des embarcations. Les trois objectifs principaux de cette initiative sont :

  1. Outiller les usagers pour qu’ils ne soient pas des vecteurs d’espèces aquatiques envahissantes (EAE) en les initiant à reconnaître les principales espèces qui menacent leur lac (moule zébrée, myriophylle à épi), à connaître leurs modes de dissémination, ainsi qu’en les éduquant sur les bonnes pratiques de nettoyage d’embarcation,
  2. Convaincre les acteurs du domaine (associations de lacs, municipalités, MRC, propriétaires de camping) de prendre des mesures concrètes pour protéger leur lac contre des EAE,
  3. Réaliser deux vidéos éducatives sur le nettoyage des embarcations.

 

Ces objectifs ont été atteints en organisant neuf activités de lavage d’embarcations à l’aide d’une station mobile à des descentes de bateaux de lacs achalandés, en plus de trois démonstrations offertes à des intervenants stratégiques du domaine (gestionnaires en environnement des municipalités et MRC, associations de protection des lacs, etc.). En complément, des présentations sur les espèces exotiques envahissantes ont été données à la ville de Sherbrooke et à la Table estrienne.

Ce projet a permis de mieux comprendre les problématiques qui font en sorte que certains lacs tardent à avoir leur propre station de lavage. Certains enjeux mis en lumière serviront à mieux canaliser la sensibilisation et le travail à faire auprès des gestionnaires afin d’adresser plus précisément les problématiques individuelles de chaque lac. Un pas de plus vers des lacs mieux protégés contre les EAE! Le CQEEE poursuivra dans cette lancée pour les années à venir afin de mieux appuyer les gestionnaires des lacs à s’équiper de stations de lavage.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.